Les jeunes agriculteurs

Webdocumentaire RFI Romania

CONTINUER

Les jeunes agriculteurs sont une catégorie d’entrepreneurs agricoles directement visée par un chapitre à part du Programme National de Développement Rural (PNDR). La mesure 112 concerne l’installation des jeunes fermiers dans le milieu rural. Il s’agit ainsi de l’activité de mise en place et/ou reprise par transfert de propriété et/ou métayage/concession d’une exploitation agricole. Afin de toucher des aides européennes, les jeunes qui souhaitent se lancer dans l’agriculture ne sont pas nécessairement obligés à déménager à la campagne, mais la société ou bien l’entrepreneur indépendant bénéficiaire du projet de financement doit avoir son siège ou au moins une antenne dans la commune en question.

Combien de projets ont déjà été déposés? Combien en ont reçu un financement? Toutes les statistiques relatives à la Mesure 112 de l’exercice budgétaire européen 2007-20013 sont disponibles dans l’infographique ci-dessous.

„ Qu’on le veuille ou non, nous donnons à manger au pays entier”, dit Ionut Marian Popica, bénéficiaire d’une subvention non-remboursable relevant de la Mesure 112 « Installation des jeunes agriculteurs ». Interrogé sur la procédure d’accès aux financements européens, M. Popica ne la trouve pas excessivement compliquée mais pense qu’une simplification de la partie bureaucratique serait tout de même à souhaiter afin d’améliorer l’ensemble du processus. Grâce à l’argent européen, il a mis sur pied une exploitation mixte en pensant surtout à son fils.

Ci-dessous le reportage vidéo réalisé dans l’exploitation de Ionut Marian Popica, dans le judet de Ialomita. Plus d’informations sur les conditions d’éligibilité de la Mesure 112, ainsi que l’ensemble de la documentation nécessaire sont disponibles ICI.

 

La Mesure 112 relative à l’installation des jeunes fermiers représente une chance non seulement pour les jeunes directement concernés, mais également pour les familles des zones rurales qui ont ainsi la possibilité de rester unies. La situation de l’emploi dans le paysage rural roumain est loin d’être réjouissante. En effet, le contexte général du marché du travail agit indirectement sur la décision d’entreprendre dans l’agriculture. Tous les bénéficiaires de cette mesure sont d’avis que l’agriculture est le domaine le plus sûr qui existe. C’est le cas de Georgica Copilau. RFI a visité son élevage et a appris qu’outre les fonds européens issus de la Mesure 112, la famille Copilau a choisi d’agrandir ses activités grâce à d’autres lignes de financement européen.

 

Il ne faudrait pas déduire que la Mesure 112 vise exclusivement des élevages d’animaux ou des exploitations de céréales ou fruits et légumes. Dans sa définition élargie, l’élevage d’animaux comprend également certaines branches qui pourraient surprendre les non spécialistes. Daniela Cucu travaille dans l’apiculture et a bénéficié de la Mesure 112 en devenant fermier apiculteur. Ce n’est pas une activité facile, cela suppose également beaucoup de déplacements des abeilles, mais quand on fait les choses avec passion, aucun effort ne semble impossible. Daniela Cucu est aussi membre d’une association de producteurs de miel. Même si les fonds européens l’ont aidée à démarrer son activité, elle pense que des mesures supplémentaires d’aide de la part de l’Etat roumain seraient nécessaires.

Dans toute démarche d’obtention de subventions européennes – que ce soit la Mesure 112 dédiée aux jeunes fermiers ou bien d’autres lignes de financement européen – le consultant joue un rôle crucial. Celui qui aide à la préparation du dossier, à la compréhension des étapes à parcourir et des conditions à remplir peut faciliter ou au contraire, dans une situation malheureuse, alourdir le processus d’ensemble. Dans l’émission RFI « Tanar in Europa » (« Jeune en Europe »), le consultant Emilian Pavel, lui-même jeune fermier roumain, explique brièvement les pièges bureaucratiques et quelques voies du succès. 

Ci-dessous un enregistrement vidéo proposant des réponses à des questions telles que « Quels sont les critères d’éligibilité? », « Qu’est-ce que je devrais savoir avant de me lancer dans l’agriculture? » et « Qu’est-ce que je ne devrais pas oublier afin de réussir dans ce domaine? »

 

La Commission européenne a approuvé les trois premiers programmes de développement rural sur un total de 118 programmes. Ils visent à améliorer la compétitivité de l’agriculture communautaire, à protéger le milieu rural et le climat ainsi qu’à renforcer les structures économiques et sociales des communautés rurales. En ce qui concerne la Roumanie, les autorités pensent que les premières mesures du nouveau PNDR seront lancées en février 2015. PNDR 2014-2020 encourage l’association et l’intégration de la production puisque la Roumanie, alors qu’elle est devenue un acteur important sur le marché agricole mondial, continue à exporter beaucoup de matières premières sans valeur ajoutée. La bonne nouvelle est que les jeunes fermiers pourront bénéficier de sommes importantes, à hauteur de plusieurs dizaines de milliers d’euros, sans être obligés à verser des cofinancements.

AUDIO: Interview avec Călin Nuțu, directeur au sein de l’Agence pour le financement des investissements en milieu rural.

 

 

!-- Begin comScore CMC v.1.0.1 -->